fbpx

INTERVIEW EXCLUSIVE : MC BOX

Cette semaine, nous vous emmenons en balade dans l’Ouest, à Saint-Paul, dans les studios du Label RunHit. Mc Box nous accueille en interview dans un studio qu’il connait très bien pour nous parler de sa sortie de confinement, de ses premiers succès, de son manager CG Flow, son amitié incroyable avec l’artiste du même label … Lire la suite >>

ZEFENOMEN | Interview Exclusive #3

Cette fois-ci, nous avons pris le temps de découvrir un rappeur local qui fait de la musique depuis une dizaine d’années déjà. Alors qu’il a sorti 7po, son dernier projet il y a quelques mois, Zefenomen revient sur son parcours, ses kiffs et surtout sa façon particulière de voir la vie et son entourage.

Zefenomen ramène une touche singulière à la musique urbaine locale et cette interview est à regarder absolument pour mieux cerner l’artiste et son univers musical singulier.

“7po” est à trouver en streaming sur toutes les plateformes légales, alors donnez-lui l’écoute qu’il mérite !

 

 

 

“À l’époque il y avait des gars qui disaient peut être beaucoup de vérités que l’étaient pas mis en avant.

Aujourd’hui je vais jouer au Scrabble je te fais un refrain en Scrabble frère.”

Zefenomen ça vient de Ste Marie, 438.

T’es dans la musique depuis combien de temps ?

On va dire 14 ans. Parce que mi connais pu les dates exactes, le temps a passé, trop consommé mi rappelle pu (rire). Aujourd’hui 2019, c’est vrai que i fait un bout de temps que mi fais le son. Mi pose même pas mwin la question, on s’en fout, voilà mi fait le son.

Comment ça t’es venu cet amour pour la musique ?

C’est l’influence voilà, ou essay’, ou veux fait. Ma débute en dance hall, ensuite ma parti vers la trap, le rap. Mais à la base quand mi té fais dance hall dans le temps, mi té touche déjà au rap.

Comment décrirais-tu ta musique ?

Mi aime bien touche à tout. Mettre un trap ou un rap su un musique classique, mi va essayer.

Déjà mi dis tout haut ce que la plupart demoun i gère dans zot tête, à mwin mi dis mwin. Sak i choque zot zoreille, i choque zot zoreille sauf qu’à mon avis zot pensées lé plus sales que la mienne.

Lequel de tes projets te tient le plus à coeur ?

Le projet aboutit ce sera 7po, parce que ça mwin la fais tout seul. Mon Feat avec Guimzy, mon Feat avec Joe Rem, « le calme avant la tempête » avec Kloze et Boobz.

Il y a eu « Gentleman Jack » aussi avec Boobz. Tu vois il y a plein de trains qui me tiennent à coeur en fait.

C’est qui Boobz pour toi ?

Té bein c’est un frère, li la prend a mwin sous son aile dans le temps. C’est le gars que mi bosse le plus avec.

Quelles sont tes sources d’inspiration ?

Moi c’est sûr que je suis très inspiré par PNL, même si le band gars i dit pas énormément de choses mais c’est juste la technique. Lacrim aussi c’est une réelle influence.

Damso j’aime bien, Kalash j’aime bien les mélodies.

Avec quel artiste t’aimerais collaborer ?

En local ou connais hein, c’est mon LG, mon band’ Loups-garous c’est tout.

En international, Rihanna frère. Mais mi emmène Rihanna su un mauvais trap, su un trap cloud parce que li chante ou vois. Mi vois déjà le dessin frère.

Quelle est ton actualité pour 2019 ?

N’aura VAY 2.

Clipper les sons de 7po.

Que penses-tu de l’héritage créole ?

Bein que nous oublie pas Maloya. C’est ça avant tout, c’est pas la « Gommance » hein.

Que penses-tu de la musique d’aujourd’hui ?

À mon avis on dirait lé très peu écrit, je vais jouer au Scrabble je te fais un refrain en Scrabble frère.

Tu as d’autres passions ou centres d’intérêts en dehors de la musique ?

La pêche. Pour l’instant j’ai pas encore le bateau mais ça va venir.

Tu joues d’un instrument ?

Non, mais mi gain’ touche comme tout’ les gars deux trois notes su piano.

Et si ta musique était un plat ?

Un bon sauté mines frère (rire). Ou vois le ti goût brulé là ? Ou vois ça là gars, avec des pâtes fraiches surtout !

Un petit Big Up ?

Big Up Boobz, Kloze, Bedo, LG squad au complet, 240 Gang, Guimzy, Joe Rem. Tout’ les gars, mi oublie pas personne, zot connais zot lé là.

Quelque chose à dire avant ton freestyle ?

Ou vois cet’ i fait le son là ? Fais le son. Si n’a pou ferme zot ki, ferme zot ki. C’est tout.

Big up Run Garden, bana I arriv’ zot la !

BIG BUDDHA | Interview Exclusive #2

Cette semaine, l’équipe de RunGarden vous livre l’interview exclusive de Big Buddha.
Après un freestyle bouillant sur des sonorités Dancehall, on s’est assis avec Big Buddha pour parler de son parcours, ses projets à venir et d’autres choses.

Pleins d’inédits, de délires et des exclusivités à découvrir dans cette vidéo.

 

Les années 90 c’est une année à surveiller les mecs !

J’arrête pas de répéter ça à mon entourage, que c’est nous la nouvelle génération à surveiller car il y a des pépites !

Je viens de Saint Denis, je suis un chanteur de dance hall, dans le style underground. Je fais aussi un peu rap.

Je chante, je fais des freestyle et ces derniers temps en 2019 il y a un peu de sound système qui tourne.

C’est pas comme dans un concert. Le sound système pour moi c’est plus vrai que des scènes faites comme Expobat où là tu viens chanter, le public présent est obligé de crier, c’est comme ça ils aiment la musique. Alors que l’underground s’ils te disent que c’est nul bein c’est nul, et si c’est « en forme » ils te le diront pas tu les verras juste danser et c’est ça que j’aime bien, faire danser.

Peux-tu nous parler de ton enfance ?

Je suis né à la réunion, ma jeunesse je l’ai passée exceptionnellement à Saint-André et à Saint-Denis. A 14, 15 ans j’ai commencé à chanter.

Comment ça t’es venu cet amour pour la musique ?

Depuis tout petit avec le papa quand on allait chercher maman au travail, il mettait du sega, du maloya, du son funky. Mais j’ai été plutôt bercé par le son funky avec papa.

Comment décrirais-tu ta musique ?

Joviale (rire). Beaucoup d’amusement et surtout beaucoup de second degré. C’est du dance hall mais s’il y a une instru rap et un truc trap, funky, soul ou quoique ce soit je vais m’adapter.

Lequel de tes projets te tient le plus à coeur ?

Shy Gyal – Big Buddha Feat Lacihaye

Quelle sont tes sources d’inspiration ?

Bob Marley, toutes les variétés françaises. Michael Jackson lui c’est une icône de ouf par contre. Ça change beaucoup, c’est pas toujours sur le même truc.

Avec quel artiste t’aimerais collaborer ?

Artiste local Kaf Malbar et international Kalash.

Quelle est ton actualité pour 2019 ?

Comme projet il y a Shy Gial, Liml et Kanicule surtout le clip il faut le faire.

Qu’est ce que tu penses de la musique d’aujourd’hui ?

C’est trop la même chose, trop pour la jeunesse. C’est bien pour la jeunesse mais c’est pas assez conscient. Tu vas me dire toi aussi Big Buddha tu cherches l’amusement mais là c’est trop l’amusement.

Tu as d’autres passions ou centres d’intérêts en dehors de la musique ?

Physiquement ça se voit pas mais la muscu. Il y a l’informatique et aussi les sketchs, comédies avec les potes pour faire rire.

Tu joues d’un instrument ?

Sur le piano je pianote et sur la guitare je gratte quelques notes, mais je ne joue pas.

J’aimerais bien faire du violon mais c’est pas évident.

Quel est ton plat préféré ?

Le carry poulet (rire).

Je mange tout moi mon frère, mais si tu demandes : c-a-r-r-y   p-o-u-l-e-t, arrête mailler !

Et si ta musique était un plat ?

Carry poulet, rougail tomate su côté ! Toi même tu sais (rire).

Je te pose ça à table un midi t’as faim frérot tu vas rien dire. Tu vas t’assoir tu vas faire « mmh c’est bon ça ce que j’écoute là ». Toi même tu sais le pouvoir du carry poulet, je vais pas dire plus.

As-tu une anecdote de concert à raconter ?

Peut être que les gens vont se rappeler. Il y a moi et mon pote Lacihaye, on monte là haut au florilège, on lâchait, on chantait, on faisait notre truc, mais il y avait personne devant. Et quand je lève la tête et que je regarde à côté du portail, il y a que des gens qui stoppent et qui regardent. Je me dis bein venez devant regarder. Non ils étaient juste tous au fond du style « on y va, on y va pas ? »

Tu viens à un concert mais tu restes loin. Mais c’est comme moi, je les comprends. Moi quand il y a Kalash – je suis jamais allé le voir depuis qu’il vient à la Réunion – mais si un jour j’ai l’occasion de le voir bein je serais loin, genre je regarde mais j’aime pas trop me faire remarquer.

Un petit Big Up ?

Un gros Big Up pou’ Run Garden. Big Up Lacihaye. Big Up à tout’ mon band’ frérots qui suivent à mwin, qui larguent pas mwin. N’a trop, Big Up zot tout’.

Merci zot tout’ de la force que zot i donne et comme m’a fini dis, si c’est pas zot nous lé rien.

Quelque chose à dire avant ton freestyle ?

Mon seul message c’est ça : no hypocrisie, aide ton prochain et on va aller tous beaucoup mieux vous allez voir.

GLENN | Interview Exclusive #1

Cette semaine, l’équipe de RunGarden a eu la chance de rencontrer Glenn pour une Interview Exclusive. Glenn est un rappeur montant de la scène dionysienne et il souhaite vous parler de ses inspirations, de sa musique et de ses ambitions de carrière. Merci à lui de nous avoir reçu et de nous avoir accordé cette … Lire la suite >>