fbpx

Post Malone met le Texas à l’honneur : Rap, Rock et Pop ! 🎸

Tout a commencé le 19 Juillet 2015, lorsque Post Malone publie son premier succès international et la chanson qui va le projeter sur les devants de la scène pour les prochaines années à venir : White Iverson. Aujourd’hui, 31 Mai 2018, 3 ans plus tard et 2 albums écoulés, on peut dire que personne ne s’était trompé sur son potentiel et que Post Malone s’engage dans une carrière flamboyante et bouleversante pour l’univers artistique Rap, Rock et Pop du XXIème siècle.

 

Starting from SoundCloud…

 

Austin Richard Post, c’est un jeune gars de 22 ans originaire de Dallas au Texas. Il n’a pas très bien réussi en cours étant plus jeune malgré la pression et les exigences de son père. Il était plutôt branché jeux vidéos, chill avec les potes et canap’; alors lorsque quelques uns de ses potes lui ont parlé de leur projet de bouger à Los Angeles pour faire une coloc’ fun, youtube et gaming, il voulu saisir l’opportunité en laissant ses classeurs derrière lui. Depuis toujours, Posty voulait vivre et faire ce qui lui plaisait vraiment ! Un jour, il est tombé dans la musique mais encore une fois, le gaming n’était pas très loin parce qu’il s’est initié à la guitare grâce au célèbre jeu Guitar Hero… no bullshit. Il tripotait les boutons de sa guitare à toute vitesse et s’est dit qu’il devait se mettre à jouer de la guitare parce que c’était plutôt cool pour un jeune de son âge.

 

Pas un seul sous en poche, aucune possession à son actif et l’envie de tenter sa chance en tête, il avait déjà créé White Iverson. Tous ses potes voulaient le faire attendre pour faire une entrée calculée et fracassante dans le Rap Game mais il n’a pas eu la patience et il a bien eu raison: il a lâché le son le lendemain même sur SoundCloud… la suite est historique : il a été validé par tous ses artistes préférés et le public a été conquis… jusqu’à aujourd’hui. White Iverson est quadruple disque de platine et a cumulé 570 millions de vues sur Youtube, rien que ça ! La mayo’ a de suite prise pour lui. A la suite de White Iverson, il a enchaîné les rendez-vous avec les maisons de disque, enchaîner les concerts et la création de sa musique. Cette page de son histoire s’écrit actuellement mais sa sensibilité artistique ne laisse personne indifférent et présage le meilleur pour lui.

 

 

…Now We Here.

 

A la suite de son titre révélateur White Iverson, Posty sort l’album Stoney en 2016. Son premier album fait double disque de platine et nous permet de découvrir une plus large palette de sa musique. On retiendra notamment quelques titres phare comme Congratulations avec Quavo des Migos, Too Young ou encore Deja Vu en collaboration avec Justin Bieber avec qui il a lié une véritable amitié. On se rend déjà bien compte que le Rap et la Trap ne sont clairement pas ses seules inspirations musicales, on retrouve un côté pop, rock’n’roll que beaucoup jugent troublant.
Deux ans plus tard, le 27 Avril 2018, il sort son deuxième album Beerbongs & Bentley après avoir teasé cette nouvelle étape artistique avec des sons qui ont déjà marqué l’année comme Rockstar ouPsycho. On ressent le chemin déjà parcouru et la progression significative musicalement. Le travail visuel n’en est pas des moindres également sur les clips. On perçoit chez lui une réelle envie de marquer son style en décalage avec l’industrie et cela particulièrement depuis son installation dans le Game. On a l’impression qu’il se voyait comme un outsider à la base et qu’il le reste aujourd’hui, mais il a trouvé son auditoire et des gens qui comprennent son art… Enfin !

 

Beerbongs & Bentley, c’est comme à la fois une évolution et un état de fait de sa vie actuelle. Il a peut-être commencé à faire de la musique à la fin de son adolescence « marquée » par les shots de bières (beerbongs) mais aujourd’hui il n’a que 22 ans, et il peut déjà se permettre les Bentleys. Mais, on sait qu’il est toujours aussi fan des beerbongs donc au fond, il est resté le même malgré le chemin parcouru. On reste admiratif de son parcours surtout que pour ce deuxième album, il a imposé son style en explosant les records de streaming sur Spotify notamment. L’authenticité, la passion et le travail payent comptant.

 

 

Paranoid

 

Paranoïaque, drôle de titre pour la première piste d’un album, non? En étudiant la musique de Posty, c’est une chose qui ne me surprend même plus. C’est un gars qui aime partager avec ses amis et son public. Il est tellement vrai dans ses interprétations qu’il n’hésite pas à tout dire en musique; toujours avec le juste degré d’émotions. Il se livre et c’est quelque chose que l’on retrouve beaucoup dans cet album et sa musique de façon générale. Chaque titre s’accompagne d’un sentiment différent et ce premier titre traite de ses pensées, plus particulièrement de sa paranoïa et cela peut se comprendre avec les chamboulements qu’il y a eu dans sa vie ses 4 dernières années.

 

Il nous parle de tiraillements, d’anxiété et de paranoïa que beaucoup d’artistes ont vécu avant lui et qui sont propres à cette industrie et à la notoriété publique. Il nous avoue devenir méfiant des gens qui arrivent dans sa vie car ils doutent de leurs intentions donc il est sur la défensive avec sa go’, un calibre .45 sous l’oreiller. Il sait que ce succès qu’il a réussi à bâtir avec son entourage est volatile. Aujourd’hui, il est sous les spotlight (projecteurs) alors il fait profiter tout le monde mais il garde toujours un oeil sur la concurrence qui vivrait mieux avec un peu moins de succès de Posty… Cette parano est quelque chose d’encrer en lui car dans ses interviews il parle souvent du monde qui part en vrille, des gouvernements qui complotent et agissent dans le secret le plus total. Il veut se préparer à toute éventualité (braquage,cambriolage comme révolution ou apocalypse) et il agit dans ce sens en se bâtissant une belle collection d’armes. On ne les changera jamais ses Texans…

 

Bref; Post Malone, si ton entourage parle français et te lit cet article, saches qu’on te comprend ! Sous tes airs un peu je-m’en-foutiste de Rockstar, on sait que tu es très attaché à nous faire vivre ta musique d’une façon nouvelle. Comme tu l’as dit lors de ton Bud Light Tour, le but est de nous faire vivre des expériences uniques et tu le fais avec brio. Beaucoup de gens (les “Haters” surtout) disent que tu as commencé à faire du rap par opportunisme et que maintenant que tu es « installé » tu vas te porter sur des projets qui te sont plus propres dans le rock, la pop ou la country mais rien n’y fait.. “Personne » n’est installé et la musique que tu fais nous parle. Tu étais plus rap au début, tu es plus rock/ pop aujourd’hui mais ce que tu nous proposes est inédit et c’est ce qu’on veut. La musique et le fun, tu as toujours voulu en vivre et aujourd’hui tu t’en sers comme une thérapie pour trouver ta vérité alors continue à nous faire vibrer pour quelques années. Et comme tu dis : Now they always say congratulations!

 

 

The G.

Laisser un commentaire