fbpx

l’ALEFPA permet aux jeunes de chanter haut et fort “SAK I KONT”

Dans le cadre d’un projet artistique, “Le Projet d’intégration au sein de l’EMA”, Akim Idaroussi, Sanjay Ethéve, Arthur Bouchet Boukhateb, Karim K/BIDY, Aydan Malet et Théo Pan ont pu chanter “SAK I KONT” pou zot.

 

Le DITEP Antoine Lucas est un Dispositif médico-social de l’Association ALEFPA (Association Laïque pour l’éducation, la Formation, la Prévention et l’Autonomie). Habituellement, Le DITEP accueille des mineurs de 6 à 18 ans dont l’intensité des troubles du comportement et de la conduite perturbe gravement la socialisation et l’accès aux apprentissages.

Dans le cadre d’un projet avec l’Ecole des Musiques Actuelles à Saint-Leu (projet financé par la DAC/ARS et le Service Culturel du Département de la Réunion), les 6 jeunes ont pu travailler avec des intervenants de l’association “EMA ARTISTIK“, MAILLOT Emilie, LEDENON Jean-Baptiste et DIJOUX Gérald pour créer un titre qui leur permet d’exprimer leurs pensées profondes et un message unificateur.

Les animateurs se sont inspirés des idées récoltées auprès des enfants lors des ateliers, notamment pendant la période de confinement où l’enseignement était « distanciel » (en visioconférence), une expérience nouvelle et enrichissante tant pour les jeunes que les accompagnants.

 

 

La mise en oeuvre du projet

 

Le projet « Découverte musicale » a permis à six jeunes de s’intégrer dans une école de musique, de s’épanouir au sein de cette activité nouvelle et d’acquérir des connaissances basiques, qu’ils peuvent partager et mettre en pratique, dans leur quotidien.

Pour Akim, Sanjay, Arthur, Karim et Théo, cette formidable expérience est un véritable vecteur d’intégration et de valorisation sociale. Selon les encadrants, l’activité génère chez les jeunes du bien-être ainsi que le développement de compétences personnelles.

 

L’aboutissement de ce projet est la co-création d’une chanson autour du thème « ce qui compte pour moi ». Le texte a été écrit à partir des mots proposés par les jeunes et mis en musique par les intervenants. Afin de valoriser l’implication et la qualité de travail réalisé par ce groupe de jeunes « artistes en herbes » l’équipe s’est organisée pour : Réaliser un enregistrement audio en studio d’enregistrement pour en faire un montage vidéo et montrer l’énergie générée par le projet.

 

L’objectif principal a été la mise en exergue des capacités et des compétences des jeunes, et de montrer ZOT GAYAR.
Alors les G, réussi ou pas pour cette équipe de jeunes ? Donne-nous ton avis en commentaire pour les soutenir !

 


DECOUVRE AUSSI : Sskyron poursuit son périple astral avec « Etoile Mystère »

1 réflexion au sujet de « l’ALEFPA permet aux jeunes de chanter haut et fort “SAK I KONT” »

  1. Bonjour, le rèsultat lè juste SUPER TERRIBLE !!!
    Bravo aux jeunes vous pouvez être très fier de vous. À travers ce projet vous avez fait preuve de courage en vous connectant même durant la période de confinement, de détermination en continuant à rèpèter sèances après sèances et surtout vous avez su prendre du plaisir àutour d’une valeur commune qui est la musique. Un grand coup de chapeau au intervenant pour leur pofessionnalisme, compréhension et dynamisme.
    C’est un beau projet mener par une équipe formidable…

    Répondre

Laisser un commentaire