fbpx

Sans pression, Guimzy assoit sa position sur « Droplet »

A peine 3 semaines après la sortie du sulfureux banger « Naan » lâché avec ses alliés Joe Rem et Kid Flash avec qui il forme le 240 Gang, Guimzy ne se fait pas désirer et nous régale avec son nouveau titre « Droplet ».

Disponible depuis quelques jours sur les plateformes, le son à droit à sa version clippée par le talentueux Lucas Paüs, coutumier des collaborations avec le collectif (Naan, du 240 Gang, Walter de Guimzy X StanSmithOnDaTrack, La Chiasserie 1,2,4 de Joe Rem).

 

Dès les premiers plans le ton est donné : vue aérienne au drone plongeante sur le lagon, le soleil, le tout sur un beat signé Oven Riddim (Rodeo, Gangsta R de Rislo) qui rappelle des sonorités cubaines, invitant ainsi l’auditeur à la détente et au chill.

 

 

J’veux le beurre, l’argent du beurre,

La beurrette et la fille du crémier

 

Guimzy ne manque pas d’humour et d’ironie en détournant dès les premières mesures cette expression bien connue pour nous montrer qu’il ambitionne de tout rafler dans ce rap game, y compris les petits plus charnels que celui-ci peut offrir.

 

On se souvient du clip Walter où Guimzy a régalé son auditoire de plans contemplatifs, tant dans les paysages que dans la mise à l’écran de l’instagrameuse et modèle mariecervw, rappelant son attrait pour les demoiselles réunionnaises.

Rhum Savanah et pi tranches zananas

 Que voulez-vous, l’artiste affectionne définitivement les atouts locaux !

 

Guimzy se plaît également à taillader d’une nonchalance volontaire la concurrence au long du track, prenant son temps à la plage, les pieds ballants. Un joint au bec, Il étend même sa lessive, dévoilant au passage le 440, symbole de l’alliance du 240 Gang !

Tellement nous blesse dalon, mwin meme mi trouve exagéré

 

Depuis le départ connard mwin mié d’vant

Ou veut pas ‘riv avant mwin non

 

Le Game est à moi j’vais continuer

Comme ta meuf il aime se faire dominer

 

Guimzy personnifie adroitement ici l’ensemble du rap game, sur lequel il a établi sa suprématie.

Le rappeur s’ennuierait-il faute d’alter-ego ? De l’Ego-trip comme on les aime !

 

 

Attention cependant, ce ne sont pas ici que de simples velléités débitées au hasard par Guimzy. Loin de l’oisiveté et du cliché du rappeur « lazy » il tient à nous rappeler sur ces schémas de rimes rapides et techniques qu’il est un bosseur se tenant en tête de ce rap game. Il n’entend pas laisser sa place aux autres MC’s.

 

Mi conné zot toute fé kom mwin

Mé est-ce que zot y rale sa kom mwin zot ?

 

Imiter c’est bien, mais sans charbonner dur on n’égale pas le talent, le patron tient à maintenir sa position.

Je vais taffer pour qu’un jour chaque jour ressemble à un jour férié

 Encore une punchline imagée du rappeur qui désire inverser la tendance, faisant du jour férié et de repos usuellement épisodique la norme de son quotidien.

 

Le rappeur conserve bien à l’idée que seul le travail lui permettra un jour de se mettre sereinement au vert (dans les deux sens du terme) et de pouvoir se retirer, profitant ainsi des fruits de ce qu’il aura bâti.

On a hâte d’écouter la prochaine dinguerie de Guimzy, peut-être un album cette année ou encore une collaboration à l’instar de la mixtape commune Joe Rem X Moonjor annoncée sur les réseaux ?

Laisser un commentaire