fbpx

Fatyo, à la découverte d’un MC qui a faim du game.

Le rappeur Fatyo est de retour pour sa première mixtape intitulée Faim du game. Un projet qui met en avant tous les styles dont raffole le rappeur réunionnais.

 

Malgré toutes ses années à pratiquer l’art du rap, Fatyo nous a présenté le 5 octobre dernier son premier projet. Il nous l’avait déjà annoncé avec la sortie du clip C’est la merde. Intitulé Faim du game, le 12 titres vise à démontrer tous les aspects qui font de Fatyo un très bon rappeur.

Chez nous la braise vient de l’intérieur,

Tout comme celle du volcan.

Originaire de la Possession, le Réunionnais a quitté notre île pour rejoindre la métropole il y a quelques années. Une grande étape qui ne lui a pas fait peur, au contraire cela lui a permis de s’affirmer dans son rap et de venir montrer comment les Réunionnais savent kicker ! Et mission réussie pour Fatyo car il a gagné la compétition des End of The Weak en 2019 à Angers.

 

 

 

Dans le monde du rap donc, les disciplines sont multiples ! Une d’entre elles fait écho à la tradition des battles de rap qu’on pouvait voir il y a quelques années aux USA. Maintenant cette tradition a bien évolué et de nombreux rappeurs aiment toujours cet aspect du rap. Je parle bien sûr des End of The Weak, une compétition de hip-hop qui vise à mettre en avant les talents dans le monde entier.

Créé en 2004 en France, les End of the Weak ont fait plusieurs tournées dans l’hexagone afin de découvrir de nouveaux MC talentueux. La compétition se déroule autour de plusieurs épreuves où les artistes se balancent des punchlines en improvisation comme dans un ring de MMA (l’hémoglobine en moins). Avec respect et bonne ambiance bien sûr, le but est surtout de voir la technique de chacun, la qualité de l’écriture, l’originalité des paroles et bien sûr le flow ! Pour mieux comprendre les règles, je vous laisse le lien du site officiel juste ici : http://www.eowfrance.fr/v2/regles-du-jeu/

 

Le rap, une passion, un mode de vie.

Pour participer à ce genre de compétition, il faut bien sûr avoir des lyrics affutés, mais surtout de l’audace. Et Fatyo n’a pas hésité. Réel passionné de musique et surtout de rap, le Réunionnais a foncé avec assurance dans cette compétition qui lui a permis de montrer au grand public sa capacité à manier les mots.

Ouais trop souvent nos soirées partent en tise

Ne pas mettre son avenir en parenthèse

C’est ce que nos parents disent

La preuve en image, avec cette vidéo où l’on voit Fatyo en compagnie de RES Turner, un des grands noms du EOTW France. Ici l’épreuve est simple. Improviser des lyrics en sortant des objets aléatoirement d’un sac. Bien sûr les objets sont inconnus avant l’épreuve.

 

 

 

Mais des années plus tard, et après avoir parcouru la France lors de ses compétitions. Fatyo a toujours cette faim, cette envie de venir croquer le game à pleines dents. Autant pour rassasier sa faim de rappeur, que pour nous, auditeurs en soif de bonnes punchlines. Et c’est dans ce sens que le Réunionnais a décidé de nous concocter une mixtape des plus complètes.

 

À table !

Après avoir découvert tout l’univers de ce personnage, il est temps de rentrer en profondeur. Fatyo avait déclaré qu’à travers Faim du Game, il voulait redonner du concret à ses auditeurs. En effet, pour les gens comme nous qui le suivent, il est difficile de venir à chaque battle ou de voir toutes les vidéos où il apparait. Il nous fallait un projet à garder au chaud et à ressortir quand on a une petite (ou grosse) faim.

Il y en aura pour tous les goûts. C’est ce qu’il nous avait promis avant la sortie de la mixtape et le chef ne nous a pas menti. On redécouvre le talent d’écriture et le flow du rappeur, mais cette fois-ci décliné dans plusieurs vibes différentes.

 

Un 12 titres très variés donc, qui va nous faire voyager parmi des sonorités parfois classiques, comme du boom bap, mais parfois aussi des intrus un peu plus modernes avec des bonnes inspirations trap. On sent également dans le choix des prods et dans certains flows l’influence de grands rappeurs français. Comme Orelsan ou Hugo TSR, j’ai vraiment ressenti plusieurs fois ce désir de faire du conscient sans rentrer dans le cliché non plus.

Le salaire de nos ministres pourrait nourrir le tiers-monde

Putain j’avais promis que je ne parlerai pas de politique

Mais ils veulent tous être prolifiques

Sois pour les votes sois pour les filles

 

 

Car oui la technique de Fatyo vise à nous faire bouger mais surtout réfléchir. Son flow et sa maitrise arrivent parfaitement à mettre en lumière des lyrics qui viennent dénoncer certains problèmes sociaux et politiques.

Finalement la mixtape Faim du game n’est qu’une facette de tout l’univers de Fatyo, mais cela nous permet tout de même de comprendre l’inspiration et la passion du Réunionnais. Car comme tout art, cela prend de l’énergie et Fatyo nous en a donné beaucoup aujourd’hui. Et malgré ce gros repas qu’il nous a servi, je suis persuadé qu’il n’est pas encore tout à fait rassasié. Espérons donc que ce MC continue de faire parler de lui ces prochaines années, autant sur scène qu’en studio !

C’est la fin du 16

Partout sur le corps ouais j’ai pleins d’ulcères

J’ai beau tourné en rond j’trouve pas la fin du cercle

Mais mon chemin s’arrête là, c’est la faim du game.

 

 

Adam Ait-Aarab aka LeBillzer

 

A DECOUVRIR AUSSI : Guimzy délivre Bang Part 1, street banger à la sombre esthétique  

Laisser un commentaire