fbpx

KISAILE #8 : Kurt s’offre une page blanche en solo dans le Rap

Cet article est issue d’un échange que nous avons eu avec Kurt.

 

T’es né où et t’as fréquenté quel coin à la Réunion ?

Je ne suis pas né sur l’île, mais à Nantes. Contrairement à mon père et à toute la famille paternelle. Il est originaire de Saint-Denis, sachant que tout le monde vit à la Montagne désormais.

T’as été de le retour à la Run ces dernières années ? 

Mon dernier séjour remonte à quelques années, j’avais eu l’occasion de faire la rencontre du 240 Gang et de d’autres artistes créoles (compositeurs, musiciens, danseurs).

Tu peux nous parler de tes débuts dans la musique ?

Je me suis découvert la passion du rap en 2007, à l’âge de 15 ans. Accompagné par JM et Mossah de l’association Kontrat-Dixion, j’ai été formé à la composition, puis à l’écriture ainsi qu’à l’enregistrement.
Nous étions deux à œuvrer jusqu’en 2010, lorsque le groupe Symptomatik est devenu SKE, passant alors, de deux à cinq membres.
Vous avez pu faire du chemin avec ce crew ? 
Après une centaine de représentations sur Nantes et sa région (Tissé Métisse, Les Folles Journées à trois reprises, Buzz Booster, etc) et quatre projets (dont un entièrement réalisé en Guinée Conakry), le groupe est arrivé à la fin d’un cycle en 2016.

Ok… Ca a été quoi la suite après la fin de SKE ?

Ayant ensuite changé de région jusqu’en 2018, j’en ai profité pour me faire oublier… Et établir ma propre couleur musicale. Entouré d’une équipe solide : manager/producteur, responsable marketing, comédien/scénariste, réalisateur (Nicolas Bouhier) et beatmakers (dont PB.Prod, prodige de 16 ans) ;

j’espère ainsi faire de 2020 une année prolifique.
On te souhaite le meilleur pour 2020 ! En parallèle de ta carrière musicale, tu as des passions ? 

Étant en parallèle membre d’une association culturelle, je développe également mes événements (Da Uzi, 24 janvier, Le Ferrailleur, Nantes) et j’ai pour projet, à terme, de créer une passerelle avec l’île, de sorte à exposer davantage les artistes créoles.

Il y a 3 semaines, Kurt sortait son premier son officiel solo “DELETE” sur une prod de PB Prod. On découvre ses flows et sa technicité sur un banger accompagné d’un clip sobre filmé tard la night.

 

Laisser un commentaire