fbpx

MEKZA nous offre son nouveau projet appelé “Mood 1”

Mekza est un artiste que nous vous avons fait découvrir l’année dernière suite à la sortie de plusieurs titres et de son projet “My life”.

 

Depuis la sortie de son titre “Dobout” durant le confinement, l’artiste est resté discret. Nous avons pu l’apercevoir au concert d’Isnel au début de ce mois d’octobre, où les 2 artistes partageaient la scène sur le titre “Trapoya”. Cependant, depuis quelques jours dans ses storys et publications, Mekza nous indiquait qu’une surprise était à venir mais aucune date d’indiquée. Mais l’attente ne fut finalement pas aussi longue. Et c’est ce vendredi 23/10, qu’il dévoile sur toutes les plateformes de streaming son projet intitulé “Mood 1″.

Avant d’entrée dans le vif du sujet, une petite explication du mot “mood”. Il peut être traduit par ambiance, état d’esprit dans lequel on se trouve. De ce fait, on comprend que Mekza nous embarque dans le “mood” qui le fait vibrer à ce moment précis.

 

Le projet

 

Mekza nous offre son Mood 1, le chiffre à la fin nous laisse penser au début d’une série de projet amorcé pour cette fin d’année 2020. Le projet est composé de 3 titres qui se regroupent sur une rythmique ambiançante aux sonorités dancehall mais qui abordent chacun une thématique spécifique.

 

Mood 1 / Les chansons

Dans le premier titre “Billets” produit par Tomms Skrt, il nous parle d’un élément important de la vie quotidienne tant pour payer les factures que pour s’amuser, l’argent. A la première écoute, on se dit qu’il fait référence qu’aux soirées d’où le “carré VIP” pour dépenser les billets dont il a besoin. Mais à bien y écouter, on comprend que dans sa quête du bonheur afin de vivre la vie d’artiste et faire profiter ses proches de certains plaisirs de la vie, il lui faut obligatoirement “les dineros pour trouver la paix”. Il s’est fixé des objectifs pour vivre de sa passion et que “nous va reposer quand tout sera carré”.

On enchaîne alors sur l’élément clé qui lui permettra d’avoir ses dineros dans le deuxième titre “Busy“. Dans ce titre produit par Hulk Record, Mekza nous révèle le moyen d’atteindre son rêve : le travail. En effet, on comprend pourquoi il était discret ces derniers temps, il travaillait sur ses sons et confirme qu’il n’a pas changé, il est resté focus. Cet acharné du travail avance à son rythme et non en fonction des autres. L’essentiel n’est pas d’avancer vite mais bien pour viser dans le mille, d’où “un pied devant l’autre nou sava, nous rebelote”. Cependant, le bonheur peut créer de la jalousie mais Mekza a su faire la distinction entre les vrais et les faux qui l’entourent.

Ce qui nous emmène directement au dernier titre “Tousser tousser” produit par Sskyron. Dans ce titre, il rappelle qu’il est dans le game pas seulement pour s’amuser mais pour faire du top. Et ceux qui critiquent bien souvent écoutent ses sons, mais il n’y porte guère attention. Il prévient cependant que “c’est pas pour ça ou peut ni mailler “.

 

 

 

Attardons nous maintenant sur le visuel de ce projet.

Mood 1 / Le visuel

Mekza, nous offre un visuel des plus réussi tant dans le choix des couleurs que dans l’interprétation qu’on peut se faire. En effet, il apparaît vêtu d’une veste dorée entourée de lumière chatoyante sur un fond noir. Il brille malgré l’obscurité qui l’entoure, sûrement en référence aux conditions difficiles actuelles pour les artistes. Ce mélange de couleur poudré, doré, orange, nous fait penser à la fête, à la scène, aux soirées qui sont une partie importante dans la vie des artistes. En y regardant  de plus près, on le voit lever quelques doigts de la main. 3 fait-il référence aux 3 titres du projet ou à 3 projets distincts qui suivront par la suite ? De plus, l’annulaire est à peine levé, pourrait-on voir finalement 4 mood à venir ? Le suspens est total. Pour finir, des palmiers apparaissent en arrière plan, on peut croire qu’ils font références à l’île, mais également à son objectif de se faire une place et qu’on doit compter sur lui dans le milieu musical réunionnais.

 

Mekza nous offre un projet des plus cohérent tant dans la lecture des titres que dans les thématiques abordées. Un projet qui nous invite à en redemander plus pour la suite.

 

Jessica Gauvert

 

 

A DECOUVRIR AUSSI : Tatane | Interview FONDKER – La reprise de New Génération, sa Carrière Solo et sa Nouvelle Vie

 

Laisser un commentaire