fbpx

ZEFENOMEN | Interview Exclusive #3

Cette fois-ci, nous avons pris le temps de découvrir un rappeur local qui fait de la musique depuis une dizaine d’années déjà. Alors qu’il a sorti 7po, son dernier projet il y a quelques mois, Zefenomen revient sur son parcours, ses kiffs et surtout sa façon particulière de voir la vie et son entourage.

Zefenomen ramène une touche singulière à la musique urbaine locale et cette interview est à regarder absolument pour mieux cerner l’artiste et son univers musical singulier.

“7po” est à trouver en streaming sur toutes les plateformes légales, alors donnez-lui l’écoute qu’il mérite !

 

 

 

“À l’époque il y avait des gars qui disaient peut être beaucoup de vérités que l’étaient pas mis en avant.

Aujourd’hui je vais jouer au Scrabble je te fais un refrain en Scrabble frère.”

Zefenomen ça vient de Ste Marie, 438.

T’es dans la musique depuis combien de temps ?

On va dire 14 ans. Parce que mi connais pu les dates exactes, le temps a passé, trop consommé mi rappelle pu (rire). Aujourd’hui 2019, c’est vrai que i fait un bout de temps que mi fais le son. Mi pose même pas mwin la question, on s’en fout, voilà mi fait le son.

Comment ça t’es venu cet amour pour la musique ?

C’est l’influence voilà, ou essay’, ou veux fait. Ma débute en dance hall, ensuite ma parti vers la trap, le rap. Mais à la base quand mi té fais dance hall dans le temps, mi té touche déjà au rap.

Comment décrirais-tu ta musique ?

Mi aime bien touche à tout. Mettre un trap ou un rap su un musique classique, mi va essayer.

Déjà mi dis tout haut ce que la plupart demoun i gère dans zot tête, à mwin mi dis mwin. Sak i choque zot zoreille, i choque zot zoreille sauf qu’à mon avis zot pensées lé plus sales que la mienne.

Lequel de tes projets te tient le plus à coeur ?

Le projet aboutit ce sera 7po, parce que ça mwin la fais tout seul. Mon Feat avec Guimzy, mon Feat avec Joe Rem, « le calme avant la tempête » avec Kloze et Boobz.

Il y a eu « Gentleman Jack » aussi avec Boobz. Tu vois il y a plein de trains qui me tiennent à coeur en fait.

C’est qui Boobz pour toi ?

Té bein c’est un frère, li la prend a mwin sous son aile dans le temps. C’est le gars que mi bosse le plus avec.

Quelles sont tes sources d’inspiration ?

Moi c’est sûr que je suis très inspiré par PNL, même si le band gars i dit pas énormément de choses mais c’est juste la technique. Lacrim aussi c’est une réelle influence.

Damso j’aime bien, Kalash j’aime bien les mélodies.

Avec quel artiste t’aimerais collaborer ?

En local ou connais hein, c’est mon LG, mon band’ Loups-garous c’est tout.

En international, Rihanna frère. Mais mi emmène Rihanna su un mauvais trap, su un trap cloud parce que li chante ou vois. Mi vois déjà le dessin frère.

Quelle est ton actualité pour 2019 ?

N’aura VAY 2.

Clipper les sons de 7po.

Que penses-tu de l’héritage créole ?

Bein que nous oublie pas Maloya. C’est ça avant tout, c’est pas la « Gommance » hein.

Que penses-tu de la musique d’aujourd’hui ?

À mon avis on dirait lé très peu écrit, je vais jouer au Scrabble je te fais un refrain en Scrabble frère.

Tu as d’autres passions ou centres d’intérêts en dehors de la musique ?

La pêche. Pour l’instant j’ai pas encore le bateau mais ça va venir.

Tu joues d’un instrument ?

Non, mais mi gain’ touche comme tout’ les gars deux trois notes su piano.

Et si ta musique était un plat ?

Un bon sauté mines frère (rire). Ou vois le ti goût brulé là ? Ou vois ça là gars, avec des pâtes fraiches surtout !

Un petit Big Up ?

Big Up Boobz, Kloze, Bedo, LG squad au complet, 240 Gang, Guimzy, Joe Rem. Tout’ les gars, mi oublie pas personne, zot connais zot lé là.

Quelque chose à dire avant ton freestyle ?

Ou vois cet’ i fait le son là ? Fais le son. Si n’a pou ferme zot ki, ferme zot ki. C’est tout.

Big up Run Garden, bana I arriv’ zot la !

Laisser un commentaire