fbpx

Pourquoi le confinement fait chuter brutalement le streaming musical ?

Depuis le 16 Mars 2020, Le président français Emmanuel Macron a pris une décision par décret pour répondre efficacement à la crise sanitaire mondiale qui frappe la planète : le confinement et la limitation stricte des déplacements.
Tout le monde chez soi ! Peu importe ce que vous faites tant que vous êtes confinés chez vous disaient les spécialistes. Alors toutes les prévisions économiques prévoyaient une augmentation significative du streaming musical car les gens sont cantonnés chez eux.. mais en réalité, tout est différent.

Toutes les prévisions sont mises à la poubelle lorsque l’on s’intéresse aux faits après quelques semaines de confinement en Europe.
L’Italie, qui a été frappée de plein fouet par le Covid-19 en paye déjà les conséquences car entre le 3 et le 17 Mars les écoutes du top 200 de Spotify ont baissé de 23,1% alors que ce chiffre est de 12,7% en Espagne.
En France, même scénario mais plus modérément étant donné que la Métropole n’a pas encore connu son pic épidémique : baisse de 5% pour l’instant.

Au final, c’est un gros coup dur pour les plateformes de streaming légal comme Deezer, Spotify, Itunes ou encore Tidal qui étaient tous persuadés de profiter de cette période de distanciation sociale pour rapprocher leur communauté de leurs services en ligne.

Les plateformes de streaming

Et pour la vidéo ?

 

En revanche, les grands gagnants de cette crise sont les cousins du streaming musical : la vidéo avec des plateformes comme Netflix, OCS, HBO, etc qui enregistrent des taux de trafics et de visionnages records ces dernières semaines.

Cela s’explique car le streaming vidéo est une activité beaucoup plus sédentaire, qui exige d’être confortablement installé pour être apprécié. Quasi toute la population étant chez soi, il est certain que de nombreuses personnes ont fait le choix du tuer le temps devant un bon film ou une nouvelle série.

 

Une explication plausible pour le streaming musical et ses conséquences ?

 

Au final, tout semble logique après réflexion, le streaming vidéo est sédentaire alors que quand est-ce que vous écoutez de la musique dans votre journée ? Dans la voiture, dans le bus ou lorsque vous marchez pour aller à l’école. Le streaming musical à la maison n’est apparemment pas aussi répandu qu’on l’a toujours imaginé.

Alors que l’on parlait des conséquences directes du confinement pour l’activité scénique et artistiques des artistes réunionnais (article à lire ici), c’est encore un coup dur que va subir l’industrie musicale et indirectement les artistes qui recevaient une redevance du streaming musical (l’argent du streaming).

Pensez-vous que nos artistes locaux vont subir les conséquences de ce confinement ?
Avez-vous l’impression d’écouter plus ou moins de musique avec le confinement ?

 

A lire aussi : Avec sa nouvelle production, Joïc nous propulse dans sa Galaxy

Laisser un commentaire